Entrepreneuriat, portrait, bio

Étant enfant, j’avais beaucoup de mal à répondre à la question « Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?  » J’ai fait toute ma scolarité sans avoir d’idée précise, mais il a fallu faire un choix après le Bac. Je me suis orientée vers la psychologie, j’ai beaucoup aimé la théorie, en revanche beaucoup moins le terrain ! J’ai pratiqué le métier de psychologue pendant un an, puis j’ai décidé de me réorienter.

Je suis donc repartie de zéro avec l’obligation de faire un choix conscient, dans lequel je me projette professionnellement. J’avais le rêve de monter un salon de thé, je me suis dit « pourquoi pas !  » Après avoir réalisé une étude de marché, ce projet a finalement vu le jour en 2007 sous la forme d’un restaurant de quartier. J’y proposais une cuisine bio et végétarienne. Le concept plaisait, mais au bout de 7 années d’activité, j’avais envie de faire autre chose, d’avoir une activité moins stressante qui pouvait s’adapter à mon rythme de vie de famille puisque je suis devenue maman entre temps.

J’ai pris le temps de faire mûrir mes réflexions pour me lancer un an plus tard, en 2014, avec Les Cueillettes d’Annette. Je fais de la transformation de fruits et légumes biologiques que je vais moi-même récolter chez des producteurs locaux pour en faire des confitures, gelées, compotes, chutneys et sirops. Mes produits sont fabriqués sous la mention Nature et Progrès, ce qui indique que Les Cueillettes d’Annette répondent à un cahier des charges spécifique, mettant en avant une démarche consciente dans le choix des matières premières et dans le processus de fabrication.